“Changer le regard sur le handicap et accompagner les personnes déficientes visuelles sur le chemin de l’autonomie, c’est le défi que lance la Fondation I See ”
- Frédéric Storme -

Apprendre le rappel à mon chiot

Le rappel est primordial pour un chien. C'est un apprentissage clé. Quoi de plus stressant pour un maître de perdre son chien de vue et d'avoir peur que celui-ci ne revienne pas ?

Le rappel est primordial pour un chien. C’est un apprentissage clé. Quoi de plus stressant pour un maître de perdre son chien de vue et d’avoir peur que celui-ci ne revienne pas ?

Astuce : Commencez les différents exercices du rappel dès l’arrivée du chiot chez vous, dès son plus jeune âge.

Introduire le commandement du rappel à votre chiot

Au début, pratiquez le rappel en maison. C’est un endroit que vous maîtrisez et où il y a peu de stimuli pour le chiot. Vous aurez donc toute son intention.
Pour introduire l’injonction, dites son nom suivi de celle-ci : « nom du chien, viens ! » d’un air jovial et encourageant. Le but est que le chien vienne chercher le contact avec vous. Une fois qu’il vient au contact, félicitez-le (avec la voix, la caresse ou le bonbon) ! Revenir à son maître doit être la belle chose au monde pour votre chien. N’hésitez donc pas à y mettre du cœur. Lorsque vous effectuez cet exercice, faites-le sous forme de jeu.

Astuce : Si votre chiot est proche de vous, reculez en le sollicitant jusqu’à ce qu’il vienne chercher le contact. C’est ce qu’on appelle l’inspiration.

Une fois l’ordre compris en maison, que votre chien vient systématiquement lorsque vous l’appelez, faites l’exercice en extérieur : soit dans un endroit clos, sécurisé ou alors avec une longe de plus ou moins 10m.

Astuce : Lorsque vous vous promenez avec votre chiot, avec ou sans laisse, n’hésitez pas à changer de direction par rapport à la position de celui-ci. Exemple : Si votre chien est devant vous, partez en arrière, s’il part à droite allez à gauche, etc. Le but est d’apprendre au chien à faire attention à vous et non l’inverse.

Votre comportement lors du rappel de votre chien

Le comportement que vous avez lors du rappel est important.

  • Soyez toujours content quand votre chiot revient vers vous, même si ça lui a pris du temps.
  • Choisissez le bon moment pour le rappeler. S’il joue avec des congénères, il y a de fortes chances pour qu’il soit trop occupé pour vous entendre. Ne vous égosillez donc pas.
  • N’allez jamais vers le chien ou ne courez pas après lui : c’est son jeu favori. C’est à lui de courir après vous.
  • Si vous devez réprimander votre chiot, n’utilisez pas uniquement son nom, dites « nom du chien, non ! » ou juste « non ! » d’un ton ferme.
  • Lorsque vous travaillez le rappel en extérieur, ne rattachez pas votre chien tout de suite après qu’il soit revenu. Il risquerait d’associer le rappel au fait d’être attaché. Pour éviter cela, alternez vos actions : Félicitez-le et invitez-le à repartir en donnant votre ordre libératoire. Attachez-le, jouez avec lui quelques instants et ensuite libérez-le. Au dernier rappel, faites-le venir à côté de vous, au contact, prenez contrôle sur lui par le collier, puis récompensez-le avec une friandise.

Astuce : Profitez des retours naturels du chiot pour le féliciter. Il se peut que le chien revienne de lui-même près de vous. Dans ce cas, félicitez-le et récompensez-le. Ce sont des rappels gratuits.

En conclusion, pour apprendre le rappel à votre chiot, commencez les différents exercices de rappel dès son plus jeune âge, entraînez-vous à l’intérieur avant de passer à l’extérieur et adoptez le bon comportement !

De l’aide ou des infos?

contact@fondationisee.be
0475/22.22.02

Témoignage de Liban

Témoignage de Liban

Liban est un jeune Djiboutien de 33 ans arrivé en Belgique il y a quelques années, il est blogueur. Sa passion : écrire des articles, partager ses (...)


Témoignage de Liban