“Changer le regard sur le handicap et accompagner les personnes déficientes visuelles sur le chemin de l’autonomie, c’est le défi que lance la Fondation I See ”
- Frédéric Storme -

Témoignage de Sophie

Photo : Sophie et Laly, son chien-guide

Sophie a 51 ans et vit à Rêves entourée de toute sa famille : son mari et leurs trois enfants ; Natacha, Louise et Antonin ainsi que leur chien, trois chats et cinq poules. À la puberté, on lui déclare une rétinite pigmentaire, une maladie héréditaire dans la famille.

La rétinite pigmentaire évolue de façon différente en fonction des personnes.
« Je m’attendais à avoir des soucis plus tard. Mais à 36 ans, j’ai dû passer à un mi-temps médical, puis j’ai arrêté de travailler, et enfin de n’ai plus pu conduire ».

En arrêt de travail de puis 2003, la nouvelle a été dur à accepter.
« J’étais quelqu’un de très actif. Accepter mon handicap n’a pas été facile, mais c’est derrière moi maintenant ».

Sophie se considère comme une chef d’entreprise de famille nombre à temps plein et mène une vie bien remplie.
« Je conduis Antonin à l’école tous les matins, et je vais le rechercher en fin de journée. Je fais la cuisine, le ménage, les lessives, je vais à gauche à droite. J’ai décidé de faire une demande de chien-guide afin de pouvoir me déplacer plus facilement. Avec l’évolution de ma maladie, j’ai arrêté de sortir. Je ne faisais plus que des petites courses, parce que j’étais stressée et mal à l’aise sur des trajets plus longs. Laly est mon premier chien-guide et est entrée dans ma vie en 2015. Grâce à elle je n’ai plus aucun problème pour me déplacer. »

Pour Sophie, l’arrivée de Laly a changé énormément de choses dans sa vie de tous les jours.
« Ce qui est le plus impressionnant, c’est la liberté et l’autonomie qu’elle m’apporte. Les déplacements en transport en commun, train, bus, tram, métro ne me font vraiment plus peur. Grâce à cette facilité, j’ai pu m’inscrire à une table de conversation en néerlandais à Bruxelles. Je m’y rends avec grand plaisir chaque semaine. Et cela, je n’y aurais même pas pensé avant Laly. Cela va encore plus loin… comme mon mal de dos ne me permettait pas de faire de longs trajets en voiture, je suis partie en Provence en avion. J’ai fait le trajet aller-retour Charleroi-Marseille, seule avec Laly, à mes pieds. Nous ne sommes pas passées inaperçues (pour une malvoyante, c’est un comble, non ?). Beaucoup de voyageurs m’ont interpellée, ils trouvaient cela formidable que mon chien guide me permette de voyager seule et que les compagnies aériennes acceptent que le chien-guide monte à bord de l’avion et s’installe aux pieds de son maître. Ces démarches donnent une image très positive du handicap, de la liberté et de l’indépendance que donne un chien-guide à son maître déficient visuel, et ça, c’est gagnant pour tout le monde ! »

Le mot de la Fondation : Sophie s’investit dans beaucoup de causes et, à deux reprises, elle a organisé avec un professionnalisme époustouflant de délicieux soupers pour participer au financement de Laly. Et nous l’en remercions !

De l’aide ou des infos?

contact@fondationisee.be
0475/22.22.02

Témoignage de Nathalie

Témoignage de Nathalie

Nathalie a 43 ans, est mariée et vit à Overijse. Jusqu’il y a quelques années, elle était gestionnaire des Ressources Humaines.
En 2011, elle (...)

Témoignage de Nathalie