“Changer le regard sur le handicap et accompagner les personnes déficientes visuelles sur le chemin de l’autonomie, c’est le défi que lance la Fondation I See ”
- Frédéric Storme -

14 jeunes en stage avec I See !

Illustration : mozaïque de photos du stage : kayak, groupe, équitation, balade

Du 11 au 13 juillet, nous avons emmené un groupe de jeunes âgés de 15 à 25 ans pour quelques jours de stage à Houyet. Parmi les 14 jeunes, 7 sont déficients visuels. Une très belle expérience dont les mots d’ordre furent : détente, convivialité et autonomie !

Trois jours rythmés par des activités diverses ont favorisé les échanges entre les jeunes : en constituant des binômes, toujours différents, chacun découvre la réalité de l’autre et apprend à s’adapter.

C’est à pieds que nous nous rendons ensemble au gîte depuis la gare de Houyet, point de départ du stage. En suivant le Ravel pendant deux bons kilomètres, les premiers contacts se nouent.

Après la découverte des lieux et un tour des présentations, nous sommes prêts à lancer la première activité : notre gîte bordant la Lesse, nous n’avons pu passer à côté de la traditionnelle descente en kayak. Un parcours de 12 km en pleine nature qui fatiguera quelques bras…

Le mardi, nous sommes partis à la conquête de l’espace et avons marché sur la lune à l’Euro Space Center. Un univers peu connu où les perceptions et les sens peuvent être mis à l’épreuve. En fin d’après-midi, certains ont laissé s’exprimer leur créativité lors d’un atelier artistique, d’autres ont échangé sur les nouvelles technologies, leur accessibilité et leur utilité et un troisième groupe s’est activé en cuisine pour préparer un véritable festin pour l’ensemble du groupe !

Après une bonne nuit de repos, nous étions fins prêts pour la troisième et déjà dernière journée de stage. Au programme équitation (une belle ballade de 2 heures dans la campagne avoisinante), initiation au yoga et groupes de discussion.

Au travers des différentes activités, nous voulons montrer aux jeunes que malgré la déficience visuelle, ils disposent de nombreux potentiels et ils ont la capacité d’aller au delà des limites qu’ils se fixent parfois. En laissant à chacun de l’opportunité et le temps d’expérimenter, de faire soi-même, nous voulons stimuler l’autonomie et la débrouillardise.

Au delà des activités, notre stage est avant tout un lieu d’échanges, de convivialité et de détente. La mixité du groupe est un moteur formidable et cette année, l’ambiance était particulièrement au rendez-vous ! C’est souvent durant les repas et les temps libres que les langues se délient et que de nouvelles amitiés voient le jour. En mettant tous les jeunes, voyants et non-voyants, sur un même pieds d’égalité, nous constatons à quel point la solidarité et la confiance en l’autre est source de stimulation.


En rapport avec cet article:

De l’aide ou des infos?

contact@fondationisee.be
0475/22.22.02

Témoignage de Michaël

Témoignage de Michaël

A l’âge de 40 ans Michaël a commencé à perdre la vue. Au volant de sa voiture, il percevait mal les obstacles et sur son écran d’ordinateur, la (...)

Témoignage de Michaël