“Changer le regard sur le handicap et accompagner les personnes déficientes visuelles sur le chemin de l’autonomie, c’est le défi que lance la Fondation I See ”
- Frédéric Storme -

Relevez le défi avec nous cet été et participez à notre stage d’été !

 Relevez le défi avec nous cet été et participez à notre stage d'été !

Envie de vivre une expérience inoubliable ? Rejoignez-nous pour notre stage d’été du 24 au 27 juillet sous le thème du dépassement de soi !

Ce stage unique s’adresse aux jeunes de 15 à 25 ans et vous offre une opportunité exceptionnelle de rencontrer et d’échanger avec des jeunes venant d’horizons divers.

Avec une mixité entre jeunes déficients visuels et voyants, ce stage promet une aventure humaine et enrichissante. Ensemble, nous briserons les barrières de l’inconnu et découvrirons la force de la collaboration et de l’inclusion. Vous aurez l’opportunité unique d’apprendre des autres tout en partageant vos propres connaissances, apprenant ainsi aux autres dans un esprit de partage et d’égalité. Mais ce n’est pas tout ! Vous aurez également l’opportunité de participer à un festival, rendu accessible grâce à la traduction d’images par la Fondation I See.

Préparez-vous à explorer, à créer des liens et à repousser vos limites. Ce stage est conçu pour booster votre confiance en vous-même et votre autonomie, tout en vivant des activités sur un pied d’égalité avec de jeunes voyants.

Inscrivez-vous dès maintenant pour réserver votre place et embarquez pour une belle aventure, une opportunité à ne pas manquer pour vivre une expérience enrichissante et mémorable !

Informations et inscriptions :

Prix du stage : 100€ comprenant l’ensemble des repas, des activités ainsi que les déplacements.
Inscriptions : celine@fondationisee.be – 0475.22.22.02

De l’aide ou des infos?

contact@fondationisee.be
0475/22.22.02

Témoignage de Valentin

Témoignage de Valentin

Valentin a 16 ans. Devenu non-voyant à l’âge de 8 ans, il a dû faire face à cette situation en adaptant bon nombre de gestes de la vie quotidienne (…)


Témoignage de Valentin