“Changer le regard sur le handicap et accompagner les personnes déficientes visuelles sur le chemin de l’autonomie, c’est le défi que lance la Fondation I See ”
- Frédéric Storme -

Comment entrer en contact avec un chien ?

On est tous tentés d'entrer en contact avec les chiens que l'on croise, pourtant il y a quelques règles à connaître pour éviter de mauvaises expériences, retrouvez les dans notre conseil canin de ce mois de janvier.

On est tous tentés d’entrer en contact avec les chiens que l’on croise, pourtant il y a quelques règles à connaître pour éviter de mauvaises expériences, retrouvez les dans notre conseil canin de ce mois de janvier.

Dans ce conseil-canin, nous vous expliquons « comment aborder un chien », « comment s’en approcher », et « les codes de communication » afin d’éviter toute mauvaise expérience. Nous allons aussi évoquer l’approche du chien-guide.

Le chien n’est pas une peluche, c’est un être vivant qui a des émotions et un code de langage à respecter. Dès lors certains de nos gestes peuvent être mal interprétés de sa part. Il est donc de notre intérêt de connaître et d’avoir les bons gestes.

« Aborder un chien ?  » :

Par courtoisie mais surtout par prudence, il faut toujours demander la permission au maître, ne fut-ce que pour savoir si le chien est sociable. Même si le maître vous dit « oui il est gentil », gardez bien en tête ces quelques lignes de conduite :

-  Ayez une attitude calme, ne soyez ni hésitant ni brusque dans vos gestes.
-  Une fois le contact établi, laissez le chien venir vers vous et vous sentir. A ce moment-là, vous pouvez tendre votre main vers son museau afin qu’il puisse prendre votre odeur et donc vos informations.
-  Vous pouvez caresser sans risque : en dessus de la tête, le thorax et le flanc du chien.

Quelques mauvaises idées  :

-  Caresser un chien sans prévenir le maître.
-  Vous dirigez trop frontalement vers le chien, ceci peut perçu comme une menace.
-  S’approchez d’un chien en courant ou de manière précipitée.
-  Approchez un chien par derrière cela peut le surprendre et le rendre agressif.
-  Venir avec la main par-dessus de la tête du chien.
-  Fixer les yeux du chien peut être pris pour une agression de son côté.

« Et le chien-guide ? »

S’il vous arrive de croiser une équipe maître et chien-guide la tentation peut être grande d’entrer en contact avec le chien. Un peu comme si vous aviez envie de montrer de la compassion et de l’admiration pour le chien.
Pourtant un chien-guide au harnais est un chien au travail qui plus que tout autre a besoin de rester concentré sur les déplacements et les besoins de son maître. Il en va de la sécurité de la personne déficiente visuelle et du chien. Par ailleurs la personne déficiente visuelle ne se rend pas directement compte que vous êtes en contact avec son chien. Imaginez-vous dans la même situation. N’auriez-vous pas la désagréable impression d’être piégé ?

Voici quelques bons réflexes lorsque vous croisez un duo :

-  De manière générale, n’interrompez pas un trajet, n’abordez pas le chien guide, ne l’appelez pas, n’attirez pas son attention avec des bruits. Il a besoin d’énormément de concentration pour anticiper sur les obstacles et difficultés qu’il peut rencontrer.
-  Ne donnez pas à manger au chien : ça arrive bien plus souvent qu’on ne l’imagine et le détourne totalement de son rôle
-  N’intervenez pas si la personne déficiente visuelle ne demande pas d’aide car le duo est autonome et vous ne connaissez pas ses propres codes de communication
-  Ne caressez pas le chien sans l’autorisation du maître. Si vous voulez la demander, faites-le lorsque le duo est à l’arrêt.
-  Ne laissez pas votre propre chien allez vers le chien-guide.

Ne vous inquiétez pas pour eux quand ils ne sont pas au travail les chiens-guides bénéficient de longs moments de détente et de complicité avec leur maître cela fait partie des règles indispensables pour assurer un bon fonctionnement du duo !

De l’aide ou des infos?

contact@fondationisee.be
0475/22.22.02

Témoignage de Julie et Timothy


Julie et Timothy sont deux Bruxellois de 30 ans vivant dans un charmant appartement dans la commune de Schaerbeek. Il y a 2 ans, ils ont pris la (...)


Témoignage de Julie et Timothy