“Changer le regard sur le handicap et accompagner les personnes déficientes visuelles sur le chemin de l’autonomie, c’est le défi que lance la Fondation I See ”
- Frédéric Storme -

Apprendre à mon chiot à ne pas quémander

Un chien qui vient chercher des câlins, pleure, aboie, bave pendant le repas, ou se sert carrément dans votre assiette, c'est plutôt désagréable. Apprenez à votre chien à ne pas quémander à table et à ne pas voler la nourriture.

Aujourd’hui, nous allons aborder une des règles d’or pour nos chiens en familles d’accueil et par conséquent nos chiens-guides : Ne pas quémander à table et à ne pas voler la nourriture. Effectivement, un chien qui vient chercher des câlins, pleure, aboie, bave pendant le repas, ou se sert carrément dans votre assiette, c’est plutôt désagréable.

La toute première chose à faire est de ne jamais donner de la nourriture à votre chien lorsque vous êtes à table, à une terrasse, ou pendant un apéro dans le salon. Peu importe la situation, dès qu’il y a de la nourriture, ne lui en donnez pas. Il suffit qu’une seule personne lui en donne une seule fois pour que votre chien pense qu’il va recevoir de la nourriture à chaque fois. Le plus important est d’être cohérent : il faut absolument que toutes les personnes en contact avec votre chiot respectent cette règle.

Il est également possible que votre chien vienne près de vous lorsque vous êtes à table, par curiosité, ou juste pour essayer d’avoir de la nourriture. Dans ce cas-là, ignorez-le et ce, même lorsqu’il n’y a pas de nourriture. En l’ignorant, vous ne donnerez pas d’importance à ce qu’il fait, ce qui aura pour conséquence d’inhiber ce comportement.

Attention à ne pas confondre « ignorer » et « laisser faire ». Si votre chien se sert devant vous, n’hésitez pas à le réprimander en conséquence.

Apprendre à votre chiot à garder sa place

En parallèle, apprenez-lui à rester à sa place lorsque vous êtes à table. Ça peut être dans un coin de la pièce ou dans son panier. N’attendez pas d’être à table pour commencer à lui apprendre cet exercice. Répétez-le plusieurs fois sur la journée jusqu’à ce que l’ordre soit bien compris.

Apprendre à votre chien la refus d’appât

Un autre exercice utile est le refus d’appât. Le but est d’apprendre à votre chiot à se désintéresser de la nourriture qu’il peut y avoir autour de lui. Ça vous permettra d’être serein lorsque vous invitez des amis à prendre l’apéritif chez vous.

Attention cependant : le chien est un opportuniste. Malgré les exercices mis en place, votre chiot peut comprendre que lorsque vous avez le dos tourné, il peut se faire plaisir, car il ne sera pas vu (pas vu pas pris). Dans ce cas-là, soyez créatif et mettez des stratégies en place pour le surprendre au bon moment.

Voici quelques exemples qui peuvent aider :

  • Faites croire à votre chien que vous avez le dos tourné et surveillez-le pour le prendre sur le fait.
  • La tartine piégée : mettez une tartine avec du poivre ou du piment bien en évidence. Votre chiot se laissera tenter une fois, mais pas deux.
  • La tartine piégée (version 2) : Attachez la tartine (ou le leurre) à des bouteilles qui feront du bruit et surprendront votre chien s’il touche à la nourriture.

Soyez cohérent, ne cédez pas au doux regard de votre chiot. Si vous souhaitez absolument lui donner les restes de tables, faites-le après avoir fini de tout débarrasser la table par exemple et donnez-lui dans sa gamelle.

En conclusion, mettez en place quelques stratégies faciles, soyez cohérent et ... à vous les repas tranquille !

De l’aide ou des infos?

contact@fondationisee.be
0475/22.22.02

Témoignage de Victor

Témoignage de Victor

Je m’appelle Victor, j’ai 18 ans et je suis originaire de la région liégeoise. En ce moment, je me prépare à un grand changement puisque je vais (...)


Témoignage de Victor